L’APP dans 10 ans

Nous sommes en septembre 2027 et l’Association Paris Plumfoot fait comme chaque année sa rentrée. Après un début prometteur les années 2010 furent une période assez sèche en terme de nouveaux recrutements, le nombre de membres ne dépassant que difficilement la vingtaine. La rupture s’est réellement produite en 2017, peu de temps après l’élection du célèbre trio Xavier-Tété-Fred au bureau du club. Mise en place d’un site web, stratégies de com’ efficaces, réduction pour les inscriptions en cours d’année selon la célèbre formule « payer moins pour jouer plus » etc. C’est aussi à cette époque que les premiers sweats à capuche à l’effigie de l’APP ont commencé à se vendre, précurseurs de la marque Agabarga® que l’on trouve dans la plupart des magasins de sports aujourd’hui. Ces mesures dynamiques furent indéniablement les prémices du succès fulgurant qu’a connu l’APP au début des années 2020.

Avec 400 adhérents, l’APP commence aujourd’hui à atteindre une masse critique qui remet en question son statut d’unique association proposant la pratique du plumfoot dans Paris intra-muros. Bien évidemment le club de Puteaux (qui a fêté ses 15 ans cette année) absorbe une partie de la population des joueurs franciliens, aidé par les clubs de Montreuil et Aubervilliers (respectivement lancés en 2020 et 2023 par François Grignard et Christophe Coudre). Mais des envies assez disparates se profilent et il est fort probable que d’ici quelques mois, plusieurs clubs naissent dans différents arrondissements de Paris.

En attendant l’éclosion de ces nouveaux foyers, faisons un petit état des lieux des entraînements au sein de l’APP ainsi que de la fréquentation de ceux-ci.

Le créneau du lundi a été depuis de nombreuses années étendu de 18h à 22h30, en raison du nombre toujours croissants d’adhérents. Le gymnase a été remis à neuf en 2024. Le parquet troué à plusieurs endroits ayant finalement été remplacé par une résine anti-dérapante et la salle agrandie et reconfigurée pour accueillir 3 terrains parfaitement tracés au sols : l’étape d’installation ne dure pas plus de 5 minutes montre en main. Les responsables de ce créneau sont Théotime et Xavier qui ont lâché la gestion du club il y a deux ans, mais ont fidèlement continué à apporter leur expérience et leur aide à l’APP. L’arrêt de leur activité au sein du bureau leur a notamment permis de se recentrer sur leurs vies personnelles, et la célébration de leur pacs l’année dernière fût un moment fort de la vie du club.

Le tout nouveau créneau du mardi lancé l’an passé pour les joueurs seniors accueille de nombreux vétérans de la plume. Le responsable de ce créneau est François Grignard. Parmi les meilleurs joueurs de France jusqu’à la fin des années 2010, il termina sa carrière en 2019 lors des Championnats du Monde organisés à Chartres (où la France eut droit à ses deux premières médailles mondiales !). L’année suivante il démarre la création d’un club à Montreuil, en partenariat avec le Lycée Jean Jaurès, lequel est rapidement devenu le plus gros (en termes d’effectif) d’Île-de-France. Ayant pris un peu de distance avec cette structure déjà bien établie, c’est un plaisir pour l’APP de le voir revenir vers ses premières amours en endossant ce rôle d’entraîneur pour un créneau de l’APP. Comme participants réguliers à ce créneau on retrouve entre autres : Alexandre Mariottini (revenu à Paris après avoir aidé à l’ouverture de clubs à Bordeaux et à Amiens), Ayman Moussa (le benjamin du créneau) et Yoram Abitbol, de retour à Paris depuis 2026 pour parfaire la formation des jumeaux Abitbol (actuellement vice-champions de France en double) au sein du club parisien. Du beau monde, donc !

En ce qui concerne le créneau du jeudi, le retour en grâce au sein de la Halle Carpentier fût obtenu principalement par la persévérance de Trung Nguyen. Naturalisé en 2018 et pièce maîtresse de la performance française à Chartres en 2019, Trung a réussi à fédérer un groupe considérable de joueurs dans le treizième arrondissement à l’appui duquel, après de multiples tentatives, il a finalement pu obtenir la réhabilitation du créneau du jeudi, de 18h à 22h30 lequel est dorénavant réservé exclusivement à l’APP (et aux équipes féminines de volleys). Mathieu Dubost (le célèbre comédien imitateur) nous fait souvent l’honneur de passer en début de créneau le jeudi, avant de monter sur scène. Partenaire de double de Trung aux mondiaux de 2019, c’est peu de temps après cette consécration qu’il décida enfin de se lancer sur les planches. Malgré des carrières bien différentes (Trung travaille actuellement au ministère du tourisme), la complicité entre les deux partenaires est intacte.

Le samedi est une journée spéciale puisque s’y déroulent simultanément : le créneau principal du club de Montreuil, au lycée Jean Jaurès (le matin pour les enfants, l’après-midi pour les adolescents et les adultes), le créneau tout public de l’APP situé près de l’Étoile au centre sportif Jacqueline Auriol et l’unique (pour l’instant) créneau hebdomadaire du club d’Aubervilliers géré par Christophe Coudre (au squat de l’avenue Victor Hugo). Le vivier de joueurs est donc un peu réduit pour ce créneau de l’APP, mais est compensé par l’énergie que lui insuffle sa responsable June Wade. Dans une ambiance sonore des plus groovy, toutes les formes d’entraînements sont possibles lors de ce créneau assez unique. On peut ainsi y taper la plume tranquillement dans son coin, faire un entraînement physique poussé ou enchaîner 4 heures de matches non stop. Le tout est orchestré par le sourire malicieux de June pour qui la plume est avant tout une activité ludique. Malgré les concurrences montreuilloise et albertivillarienne, le créneau du samedi reste la porte d’entrée principale pour les nouveaux venus et attire régulièrement une vingtaine de joueurs confirmés.

Le seul entraînement n’ayant pas été modifié en terme d’horaire ou de lieu depuis la naissance de l’APP est celui du dimanche. Toujours géré avec dévotion par Frédéric Viana Gomes, il est dorénavant réservé aux enfants de 7 à 12 ans (pas plus de 15 participants par séances) et est un tremplin décisif pour de nombreux champions en devenir. On y croise ces derniers temps deux petites étoiles montantes : Luân et Alistair, dont il ne fait aucun doute qu’ils constitueront un double redoutable d’ici quelques années.

Mentionnons enfin que deux anciens joueurs de l’APP ont décidé cette année d’ouvrir une autre structure, en banlieue sud (à Massy) : on souhaite donc plein de réussite dans cette aventure à Huong et Quang !

2 commentaires

    • Bien entendu, nous nous sommes focalisés sur Paris et sa proche banlieue. Il ne fait nul doute que dans 10 ans les environs de Bressuire et de Saint-Aubin connaîtront un développement sans précédent, notamment par l’énergie sans limite insufflée par C. Manfredi désormais connu sous le surnom de « Frenchy Jànos », tant la similarité de la région avec le petit village d’Újszász sera marquante ! Egészségedre !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s